FAQ

FAQ

Qu'est-ce qu'une rhinoplastie ?

Il faut différencier la rhinoplastie fonctionnelle, dont le but est de redresser la cloison, source d'une difficulté respiratoire, de la rhinoplastie correctrice dont le but est de modifier la morphologie du nez, soit au niveau de sa partie supérieure osseuse, soit de sa partie inférieure mobile dite cartilagineuse. On peut ainsi redresser, raccourcir ou diminuer en hauteur et en largeur un nez dans ses deux structures osseuse et cartilagineuse. Les chirurgies fonctionnelle et correctrice peuvent être associées.

Qu'est-ce qu'une blépharoplastie ?

Cette intervention consiste à opérer les paupières supérieures ou inférieures. Il est souvent préférable d'intervenir globalement, voire en même temps qu’un lifting frontal ou cervico-facial. Un bilan ophtalmologique vous sera demandé pour vérifier qu'il n'existe aucune contre‑indication au geste chirurgical.

Qui peut en bénéficier d’une blépharoplastie?

Les personnes qui présentent des paupières supérieures trop lourdes, attristant le regard en formant un repli de peau au coin externe (aspect de casquette), pesant alors sur les cils et gênant l'ouverture des yeux ou, à un stade moins important, rendant difficile le maquillage. Ceci peut être aggravé par une poche de graisse au coin interne. Le chirurgien doit vous expliquer la différence entre une chute des sourcils, qui entraîne cette paupière supérieure lourde et qui est justifiable d'un lifting frontal, et un excès réel de la paupière supérieure, justifiable d'une simple blépharoplastie.

Le souci majeur est de corriger les défauts sans changer l'expression du regard. C'est pourquoi les chirurgiens retirent moins de peau maintenant pour éviter tout aspect d’oeil creux par renforcement du côté saillant des rebords orbitaires, surtout en cas d'exophtalmie

Considérations préopératoires ?

Il est indispensable de se faire expliquer les objectifs par le chirurgien, en particulier sur d'autres aspects du vieillissement du regard comme l'existence de poches au niveau des pommettes ou des ridules de la paupière inférieure et de la patte d'oie. Celles-ci peuvent bénéficier de gestes associés au moment de la blépharoplastie, comme la remise en tension musculaire ou le laser resurfacing. Un examen ophtalmologique est indispensable pour dépister toute contre indication c'est-à-dire tout aspect pathologique qui peut être décompensé par le geste chirurgical.

Quels sont les effets secondaires ?

Dans les mains d'un chirurgien expérimenté, sauf demande particulière, la forme de l’oeil ne doit pas être modifiée. En tout cas, il ne doit jamais exister l'impression d’oeil rond persistant plusieurs semaines. Les effets secondaires de type hématome justifiant une évacuation rapide, gêne oculaire due à une irritation cornéenne ou rétraction temporaire de la paupière (petit oeil rond) sont temporaires. Des cas de modification d'acuité visuelle ont été décrits, surtout en cas de pathologie oculaire concomitante d’où la nécessité d'un examen ophtalmologique indispensable en pré opératoire. Ce risque a été établi à 0,04 %.

Réduction mammaire
Peut-on corriger le diamètre des aréoles ?
Si les aréoles ont un diamètre important il est tout à fait possible de les adapter au volume final des seins. Le diamètre des futures aréoles ne doit jamais être inférieur à 4,5 cm.
Peut-on choisir la taille des futurs seins ?
Oui, car le chirurgien adapte selon les besoins la quantité de glande mammaire à retirer.
L’allaitement est il possible après l’intervention ?
Oui, car les canaux qui assurent l’allaitement ne sont pas mis hors d’usage par l’intervention. Il est cependant conseillé d’attendre au minimum un an avant d’entreprendre une nouvelle grossesse.
Doit-on faire une mammographie avant l’intervention ?
Oui, c'est très fortement conseillé pour les femmes de plus de 30 ans. Les seins étant opérés, il est fondamental de savoir s’il n’existe pas une tumeur bénigne qui serait enlevée au cours de l’intervention.

 

Augmentation mammaire et prothèses.
Après combien de temps la poitrine prend t-elle sa forme définitive ?

Le processus de stabilisation totale dure quelques mois. Immédiatement après l’intervention, les seins sont gonflés, fermes, très peu mobiles, et douloureux au toucher. Leur aspect n’est donc pas naturel. Après un mois, ils s’assouplissent très nettement, sont plus mobiles et dégonflent. Ce n’est seulement qu’après 6 mois à un an que les seins vont prendre leurs aspects définitifs, parfaitement souples, mobiles et naturels. Les seins vont donc perdre de leur volume par rapport à la période immédiate post opératoire (10 à 15%) à cause du dégonflement.
Quelle est la durée de vie de l’implant ?
Un implant de qualité a théoriquement une durée de vie illimitée : il n’y a pas d’échéance au-delà de laquelle le changement d’implant est obligatoire. Ainsi, en l’absence d’usure ou de complication, l’implant peut être conservé aussi longtemps que la patiente le désire.
Existe-t-il un risque de rupture des prothèses et comment y remédier ?
La possibilité de rupture de la prothèse existe mais elle est extrêmement faible (moins de 1% après la troisième année). La prothèse peut se fissurer en raison d’une usure de la paroi. La patiente ressentira un affaissement du sein concerné. Si la composition de la prothèse est un sérum physiologique la rupture est embarrassante mais non grave car le sérum physiologique n’a aucune toxicité pour les tissus. La patiente nécessitera cependant un changement de la prothèse concernée. Pour les prothèses en gel de silicone, la situation est plus gênante car la patiente ne ressentira pas de dégonflement du fait que le gel silicone n’est pas absorbé par l’organisme. D’ou l’intérêt d’un dépistage précoce des fuites par un suivi clinique et radiologique.
Est ce que l’on sent la prothèse mammaire au toucher ?
La prothèse mammaire ne se sent presque pas lorsqu’elle est placée derrière le muscle puisqu’il la recouvre. C’est la raison pour laquelle, chaque fois que cela est possible, le chirurgien la colloquera derrière le muscle.
Les prothèses peuvent-elles affectées la sensibilité du sein et la maternité ?
Quelque soit l’emplacement de la prothèse; la sensibilité et les possibilités d’allaitement restent intacts. Le système anatomique d’allaitement n’étant absolument pas concerné par la chirurgie.
Une mammographie avant une intervention des seins est-elle obligatoire ?
Non ce n'est pas obligatoire, mais fortement conseillé après  l’âge de trente ans. Les seins étant opérés, il est indispensable de savoir s’il n’existe pas une tumeur bénigne qui serait enlevée au cours de l’intervention.
Avion et prothèse ?
Il n’existe absolument aucun risque pour la prothèse.
Cancer et Prothèse ?
Aucune étude scientifique sérieuse n’a à ce jour réussi à prouver la responsabilité des prothèses dans la survenue d’un cancer mammaire ou autre maladie.
Le port d’un soutient gorge après l’intervention est-il obligatoire ?
Non, il n’est pas indispensable. Cependant, si la patiente désire en porter un, celui ci doit être sans baleine afin de ne pas traumatiser la peau en regard des prothèses.
Est-ce que les prothèses corrigent une ptose mammaire (seins tombant) ?
La fonction d’une prothèse mammaire est de «remplir» le sein. Poser des implants sur des seins tombants ne corrige en rien la ptôse mammaire, la poitrine ne sera pas remontée. Si la ptose n’est pas corrigée avant la mise en place des prothèses, les résultats esthétiques seront mauvais. Une correction associée de la ptose est impérative pour obtenir un beau résultat.

Gonfler le point G pour retrouver l’orgasme ? Le point G ?
Découvert dans les années 1950, le point G n'a cessé de déchaîner les passions. A bas les préjugés ! Explorateurs du plaisir féminin, partez à la recherche de ce territoire secret. Plongez également au coeur du mystère des femmes fontaines, intimement lié à cette zone orgasmique.

Trouble du désir, absence d’orgasme… l’amplification du point G pourrait aider certaines femmes à retrouver le chemin du plaisir..

Complications
Toute intervention chirurgicale comporte un certain pourcentage de risques généraux tels que : l'hématome, l'infection, et le retard de cicatrisation. Le patient doit être informé de ces complications pour mieux réagir à leur éventuelle survenue. Cependant si toutes les précautions sont prises, et devant l’expérience et le professionnalisme des chirurgiens, si une complication se présentait , elle serait dans son immense majorité « légère » et solutionnable facilement et rapidement.

Les cicatrices
L'évolution des techniques opératoires a permis de minimiser considérablement la visibilité des cicatrices les rendant dans leur majorité presque indétectables. Cependant à ce jour, il est impossible de réaliser une opération de chirurgie esthétique sans cicatrices visibles, à l’exception de la rhinoplastie (opération du nez) où les cicatrices sont totalement invisibles puisqu’elles se situes à l’intérieur du nez.

Certaines cicatrices disparaîtront après un certain temps, comme par exemple les cicatrices de la lipoaspiration. Ne mesurant que quelques millimètres, elle deviennent, en principe, presque inexistantes après 6 mois. Pour la blépharoplastie (opération des paupières), la peau étant très fine, la ciactrisation est généralement impeccable. La cicatrice à ce niveau du visage s'efface rapidement d'autant plus qu'elle est située dans le pli palpébral.

En revanche, à la suite d'une réduction mammaire, la visibilité des cicatrices dure plus longtemps (plusieurs mois). Le résultat définitif de l'intervention est généralement obtenu au bout de trois à six mois.

Est-il possible de réaliser plus d’une opération à la fois?
En fonction de chaque patient et du type d’opération, le chirurgien déterminera la possibilité de combiner ou non certaines opérations.

Certaines interventions peuvent se combiner en toute sécurité lorsqu’elles sont réalisées sur des patients en bonne santé, comme par exemple: une Rhinoplastie associée à une liposuccion, et une augmentation mammaire.
Les combinaisons sont innombrables, le plus important étant de garantir la sécurité totale du patient et ne prendre aucun risque.

Combien de temps dure le résultat d’un lifting ?
Le résultat d’un lifting peut durer de 8 à 13 ans. Tout dépend de l’attention post opératoire de la peau, des variations excessives de poids, et de l’exposition au soleil.

Les rides disparaissent elles avec une blépharoplastie ?
La blépharoplastie ne corrige pas les rides ,qui doivent être éliminées par d’autres méthodes comme le lifting.

L’autoplastie (correction des oreilles), présente t-elle un risque pour l’audition ? A partir de quel âge peut-on réaliser cette intervention ?
Cette intervention ne présente aucun risque pour l’audition puisqu’elle ne porte pas sur l’oreille interne mais seulement sur le pavillon de l’oreille.
Elle est possible dès l’âge de 7 ans. Epoque à laquelle les oreilles ont pratiquement atteint leur âge adulte, et où les enfants peuvent commencer à souffrir psychologiquement de leur disgrâce en raison des quolibets de leurs camarades.

 
 
TunisSurgery.com COPYRIGHT Tunis surgery © 2008