Chirurgie des os et des articulations

 

- chirurgie de la hanche ;Prothèse de hanche

(Il s'agit d'une nouvelle technique de mise en place des prothèses totales de hanche,

Avant l'opération, principes de cette technique :

  • La plupart des arthroses et nécroses de l'articulation de la hanche qui justifient d'une prothèse (cf. chapitre prothèse de hanche ) peuvent bénéficier de cette technique récente.
     
  • Une prothèse de hanche mise en place par technique classique nécessite le plus souvent une section musculaire et une cicatrice de 20 cm environ.
     
  • Une prothèse mise en place par voie mini-invasive ne nécessite aucune section musculaire et la cicatrice est de 7 à 8 cm environ. Ceci explique des suites opératoires souvent plus simples et une récupération souvent plus rapide.

Pendant l'opération :

  • Il s'agit de mettre en place la prothèse par un espace très réduit en s'immisçant dans l'intervalle entre deux muscles; ceci avec des instruments spécialement adaptés
     
  • Tous les modèles de prothèse totale de hanche même les plus récents peuvent bénéficier de cette technique.
     
  • La durée d'intervention est d'environ 1H30 à 1H45.
     
  • Une radiographie pendant l'intervention peut permettre, si nécessaire, de vérifier le bon positionnement des différentes parties de la prothèse dans le fémur et le bassin.

Après l'opération :

  • L'absence de section musculaire permet d'espérer une diminution des risques post-opératoires.
     
  • On limite ainsi:

- le saignement et donc les transfusions.

- les douleurs et donc la prise de médicaments.

- les risques de luxation de la prothèse.

- les risques de phlébite par une marche plus rapide.

 

  • Le durée d'hospitalisation en clinique est souvent réduite ; le retour à domicile est même le plus souvent possible après 6 à 7 jours , sans obligation de séjour en centre de rééducation.
     
  • Exemple de cicatrice à 3 mois de l'intervention
     

Les trois opérations les plus fréquentes en chirurgie du genou sont :

  • Le traitement d'un ménisque déchiré (appelé résection de lésion méniscale)
     
  • Le remplacement d'un ligament croisé rompu (appelé ligamentoplastie)
     
  • La prothèse totale de genou pour une arthrose évoluée

Les interventions sur les ménisques ou les ligaments croisés sont maintenant réalisées sous arthroscopie.

L'arthroscopie du genou :

C'est une technique de chirurgie qui permet d'opérer sans ouvrir le genou (avec une caméra et simplement 2 ou 3 incisions minimales sur la peau).
 
Les patients concernés sont souvent sportifs et désireux de récupérer au plus vite leurs capacités physiques.
 
Cette technique permet de réaliser le traitement des ménisques déchirés  et le remplacement des ligaments croisés.

Exemples :

 

 

 

 
TunisSurgery.com COPYRIGHT Tunis surgery © 2008